Suivez Arrow Immobilier Lille sur Linked in Suivez Arrow Immobilier Lille sur Youtube
AccueilActusL'immobilier d'entrepriseRencontre avec Benoit FOUVEZ, Co-fondateur d'Arrow
Rencontre avec Benoit FOUVEZ, Co-fondateur d'Arrow

L'immobilier d'entreprise

Rencontre avec Benoit FOUVEZ, Co-fondateur d'Arrow

15/09/2021
Zoom sur le marché Bureaux en Métropole Lilloise avec Benoit Fouvez, Co-fondateur d’Arrow. 
 
- Quelle est votre vision du marché Bureaux sur le territoire de la Métropole Européenne de Lille ?

Depuis plus de 15 ans, le marché des Bureaux sur la MEL est le 2ème marché des régions après Lyon. On peut le qualifier de marché « bon père de famille » tant sur le volume placé que sur les valeurs locatives. Il connait une certaine stabilité.

C’est aussi un marché de plus en plus porté par le neuf qui représente plus de 60% du volume placé depuis 3 ans soit environ 100 000m². Nous avons une moyenne de 365 transactions sur les cinq dernières années avec un marché d’une certaine profondeur : plus de 50 transactions par an supérieures à 1 000m².

Au niveau des secteurs, sans surprise, nous avons toujours le même trio qui attirent le plus les entreprises : Lille Euralille, Villeneuve d’Ascq et les Grands Boulevards. Ces zones enregistrent environ 70% du marché en volume et en nombre de transactions.

 
- Avez-vous constaté des évolutions depuis le début de la crise sanitaire ?

2020 a été une année de transition et la crise sanitaire a fait évoluer les modes de vie. Les nouveaux usages tertiaires (télétravail, Flex Office, travail en Tiers Lieux…) invitent les « Grands Comptes » et également les PME à repenser la destination de leur immobilier d’exploitation. Le télétravail est devenu une pratique à part entière dans le monde de l’entreprise. Bien souvent il appelle au Flex Office qui pousse de plus en plus à l’open-space.

Ces pratiques sont approuvées tant par les collaborateurs que par les dirigeants. Il y a donc un réel besoin de créer des espaces complémentaires comme des zones de convivialité, des salles One to One, des phone-box… Il est important de préciser que le télétravail n’implique pas forcément un besoin de moins de surfaces.
Naturellement, ces nouveaux modes de travail s’accordent mieux dans le neuf. En effet, les notions de flexibilité et de modularité avaient déjà été anticipées par les promoteurs qui ont développé des écoconstructions agrémentées de nombreux extérieurs garantissant le bien-être au travail.
 
- Et 2021 ?

Après une année 2020 impactée par la crise Covid-19, le 1er semestre 2021 est encourageant. C’est l’amorce d’une reprise avec plus de 64% sur le nombre de transactions par rapport à 2020 (217T vs 126T).

Les chiffres du 1er semestre confirment la place de 2ème région avec une tendance qui est toujours la même : nous enregistrons 200 transactions pour les PME soit 96% de transactions inférieures à 2 000m². Il y a un véritable tissu de PME en croissance qui consomme et recherche toujours des surfaces de bureaux.

Les Grands Comptes (+ de 2 000m²) sont toujours dans une phase de réflexion concernant leur stratégie immobilière d’exploitation mais nous sentons clairement une reprise de ces sujets en cette rentrée de septembre. De plus, de plus en plus d’entreprises autorisent le retour des salariés en présentiel au sein de leurs locaux. Ce phénomène traduit également une reprise des recherches de biens sur le marché des Bureaux.

Je suis confiant pour 2021. Le marché devrait atteindre 180 000m² cette année avec un nombre de transactions autour de 350.